Objectif Reconversion ?

Bâtir sur du solide...

Bâtir sa reconversion sur du solide

Une reconversion signifie: "rapport financier" sinon, nous sommes dans le loisir.

Or, en apiculture, il faut faire la part des choses: l'apiculture du dimanche (apiculture de loisir) n'a rien de commune mesure avec une apiculture de type professionnelle car il manque une chose essentielle: le facteur de rentabilité.

Si en effet, pour un apiculteur de loisir, perdre une colonies ou deux chaque année n' a rien de dramatique autre que le plan "affectif", pour l'apiculteur comptant sur son revenu, il en va tout autrement.

C'est pourquoi, il est indispensable de fonder solidement votre formation en sachant que pour devenir apiculteur, un certain nombre d'obstacles sont à franchir...

Le Plan de formation

un bon plan de formation en apiculture est indispensable

Pour parvenir à une apiculture rémunératrice, il n'y a pas de secret: il faut du temps, surtout si vous ne connaissez rien en apiculture si ce n'est que l'abeille existe. Et ce n'est pas avec votre découverte en immersion chez un apiculteur qui vous a ouvert ses ruches que votre base de connaissance sera acquise.
Acquérir de l'expérience, même pour le meilleur des autodidactes, ne se fera pas non plus à la lecture de bouquins  ou de discussions dans les forums, pourquoi ?

Tout simplement parce qu'il faut comprendre par la pratique, et surtout ressentir les choses. On ne devient pas apiculteur parce qu'on cherche un job rémunérateur, mais pour donner du sens à sa vie (même sa retraite).

Vous aurez réellement besoin de 3 saisons pour apprendre. Ensuite...

Première phase: 3 ans de pratique pour apprendre l'essentiel

Apprendre l'apiculture un prérequis

1/- Première année: 2 Stages + acquisition des abeilles
Apprentissage sur le fonctionnement des colonies d'abeilles
Acquisition d'un premier rucher constitué d'essaims sélectionnés
Conduite jusqu'à leur mise en hivernage

2/- Seconde année : 2 Stages + multiplication du cheptel
Préparation des colonies à leur sortie d'hiver (stage de février)
Apprentissage de la multiplication des colonies d'abeilles

3/- Troisième année: 1 stage -> montage du cheptel pro
Stage destiné au fort accroissement des colonies pour créer un cheptel pro

Serait-il possible de condenser ces étapes afin de gagner un an ou plus ?

L'expérience des stagiaires qui ont tenté de raccourcir me montre que non. L'apprentissage doit être validé par la non-perte d'abeilles. Si au cours de ces 3 années vous rencontrez un problème, que se passerait-il à grande échelle alors que vous auriez investi conséquemment  ? Je ne veux pas cautionner des échecs ni faire miroiter quoi que ce soit ! 
Pour dégager un revenu ou un complément de revenu, cela se prépare intelligemment.

Des orientations s'offrent ensuite à vous

Faire couler le miel à flots ne suffit plus pour gagner sa vie
Après cet apprentissage sur 3 saisons, si vous n'avez pas renoncé entre temps, vous aurez besoin de 2 années pour monter en puissance. C'est seulement au cours de la quatrième ou cinquième année que vous pourrez commencer à envisager quelques rentrées d'argent, mais d'un autre coté, si ce n'est déjà fait, vous allez aussi devoir mettre la main à la poche pour investir tant dans le matériel que les colonies de multiplications.

Gagner sa vie en apiculture ne se trouve plus dans la production mais sur le marché du haut de gamme. Il ne suffit plus de faire couler le miel ! Avec la mondialisation, on trouve maintenant du miel labellisé Bio à 1.80€ du kilo acheté sur le port du Havre par fût de 300kg. Comment gagnerez vous votre vie face à de telles importations ?

Ma réponse est simple: Faire chanter le cop ne suffira pas ! Ce que veut la "clientèle Miel" va au-delà d'un label: elle veut la garantie de produits de qualité et d'authenticité.

Et puis, l'apiculture n'est pas uniquement synonyme de miel !
L'apiculteur peut choisir de se spécialiser dans un créneau particulier comme par exemple, la production de Gelée Royale française, la production de Propolis, de Pollens, d'essaims d'abeilles ou de reines. La demande en produits de qualité est grande. Avec la connaissance, vous pourrez vous orienter peut-être sur des produits transformés: Vinaigre de miel, Hydromel, pains d'épices, nougats etc.

Pour y parvenir, encore une fois, il n'y a pas de secret ! (quelque soit votre future spécialité), vous devrez impérativement maîtriser l'élevage des abeilles, car les colonies ne sont pas éternelles, elles doivent en permanence être renouvelées et sélectionnées. Si cette partie est occultée, alors vous serez condamné chaque année à racheter des colonies: Où sera votre bénéfice ?

rien ne remplacera jamais...

monter son premier rucher sera votre premier objectif

Un apprentissage solide et étayé sur le bon sens ! Répartissez et investissez sur les 3 prochaines saisons pour apprendre à devenir apiculteur. Ne grillez aucune étape sinon vous irez droit dans le mur, quand bien même vous ayez des moyens.

Si c'était aussi simple qu'on ne le lit sur internet, tous les retraités seraient apiculteurs !!

Par conséquent, je résumerai ceci en 2 points:

- D'une part, il est indispensable de se donner le temps d'apprendre correctement

- D'autre part, il faut également investir dans de bonnes souches dès le départ

C'est ce que je vous propose, en vous offrant mon assistance de A à Z.
C'est pourquoi, pour 2017, vous devrez commencer par choisr d'effectuer vos 2 premiers stages: 
- Le stage d'ébutant (du 12 au 14 mai  ou celui du 2 au 4 juin)
- Le stage de préparation à l'hivernage du 8 au 10 septembre

Pendant la trève hivernale (jusqu'au 25 janvier), n'hésitez pas à venir me rencontrer si vous envisagez de pratiquer au cours de vos prochaines années, une apiculture rémunératrice. Cela se prépare dans la réflexion !

Contact:
Bernard NICOLLET
Abeille & Nature earl
Les Harrivières
42460  Le Cergne
Tél: (+33) 04.74.64.70.53
(le matin de préférence) ou:
Ecrivez-moi
Payements:

Crédits:
Textes: Abeille & Nature
Photos: ©Bernard NICOLLET
Site: Apiculture-Formation.com

Plan du site
© Copyright A&N Pro. Tous droits réservés.